D’où vient le stress et qu’est-ce qui se passe dans notre corps quand nous sommes stressés ?

connection neuronaleIl faut remonter à l’origine de la création de l’homme pour comprendre ce mécanisme de défense. Face à une situation menaçant la vie d’un être humain, le cerveau  produit des hormones permettant des réactions très rapides et tardives.
[« L’adrénaline et la noradrénaline préparent le corps à des réactions rapide de combat ou de fuite. Les réserves d’énergie sont mobilisées, la fréquence cardiaque et la tension artérielle augmentent pour mieux alimenter les muscles en nutriments. La respiration s’amplifie de sorte qu’une plus grande quantité d’oxygène atteint le cerveau ; des analgésiques naturels sont libérés de façon préventive ; et les plaquettes sont activées pour minimiser la perte de sang].
Par la suite, d’autres hormones dont le cortisol sont libérées.[Il stimule l’action de l’adrénaline et de la noradrénaline tout en préparant l’organisme à un retour à la normale. Il diminue les phénomènes inflammatoires et les réactions immunitaires, et favorise la transformation des nutriments en graisse et en glycogène, reconstituant ainsi les stocks d’énergie.]

Vous me direz.. Oui mais maintenant, l’homme a évolué. Il n’a plus à lutter de la même manière pour sa survie.
stress et anxiété
L’origine de notre stress actuel serait plutôt lié à notre capacité à réagir face à des situations inhabituelles. La plupart du temps, nous agissons de manière conditionnée. Comme si nous étions sur « pilotage automatique ». Hors, la vie et la société d’aujourd’hui   nous imposent une adaptation permanente et nos stratégies routinières n’apportent pas toujours une réponse adaptée à cette nouvelle situation. C’est alors qu’une partie du cerveau envoie un message d’alarme, le stress, pour signaler le caractère inadapté de la réponse au problème. [Le stress révèle un conflit entre un mode de fonctionnement automatique, attaché aux habitudes, et un nouveau mode adaptatif qui accepte la nouveauté.
En conclusion, les situations sociales où l’individu est condamné à une activité répétitive lui offrant peu d’ouverture et d’autonomie sont un poison pour le cerveau et un important facteur de stress].

Pour lire l’article complet :  « vaincre son anxiété » – l’essentiel cerveau et psycho mai/juillet 2012

Pour continuer sur le même thème retrouvez :
Conséquences du stress sur le corps ?
Comment lutter contre le stress ?

J'aime cet article(1)Je n'aime pas cet article(0)