J’accompagne des personnes dans leur démarche pour arrêter de fumer,
pourquoi pas vous ?

L’objet de cet article n’est pas de promouvoir l’e-cigarette, ni de prendre position sur la toxicité ou l’innocuité de celle-ci mais de vous proposer un accompagnement thérapeutique qui permet de mettre en lumière les schémas inconscients qui s’opèrent dans l’addiction au tabac.
Selon Philippe Presles, tabacologue à l’Institut Moncey- Paris, « l’efficacité de la cigarette électronique dans le sevrage se constate dans toutes les observations… 2/3 voire 3/4 des vapoteurs ont arrêté de fumer ».

Thérapie et e-cigarette peuvent s’avérer complémentaires dans certains cas bien que cela ne soit pas encore la solution idéale.

Pour étayer ces chiffres,
P. Presles s’appuie sur un rapport disponible sur le site de l’Office Français de Prévention du Tabagisme : http://www.ofta-asso.fr ainsi que sur un sondage proposé aux utilisateurs du « forum des vapoteurs » : www.forum-ecigarette.com

Alors… pourquoi la cigarette électronique favorise t-elle l’arrêt du tabac, quand les substituts nicotinique n’y parviennent pas ?
Pour répondre à cette question, l’auteur aborde la notion de « dépendance psychologique ».
L’enfance est une période d’apprentissages divers à travers des situations de vie (en famille, à l’école), la télévision (séries, films, dessins animés). L’enfant voit des adultes ressentir du plaisir à fumer, il enregistre cela dans sa mémoire. Il désirera peut-être un jour lui aussi à l’adolescence ou l’âge adulte ressentir ce plaisir sans forcément faire le lien avec ces images enregistrées dans son cerveau depuis l’enfance.
Sans vouloir culpabiliser les parents, il établit un lien entre des parents fumeurs et la forte probabilité de dépendance au tabac chez leurs enfants.

S’il est reconnu que la cigarette électronique est un moyen de réduire voire d’arrêter le tabac, son succès pourrait avoir l’effet antinomique d’attirer des jeunes non fumeurs. Les études actuelles ne permettent pas d’évaluer les conséquences à long terme de la consommation des produits contenus dans l’e-cigarette.

Cet article est disponible en intégralité dans « Cerveau et psycho de janvier-fevrier 2014 »

Voici quelques chiffres :
La fumée du tabac tue 70 000 personnes par an soit 200 par jour
70% des fumeurs désirent arrêter de fumer
1,5 millions de fumeurs se sont convertis à la cigarette électronique
le nombre de « vapoteurs » dans le monde double chaque année

Site officiel : tabac info service

Livre de Bertrand Dautzenberg, professeur de pneumologie et pneumologue à la Pitié-Salpêtrière « L’e-Cigarette pour en finir avec le tabac ? », sorti le 26 février (Ixelles éditions, 222 pages, 9,90 euros).

 

J'aime cet article(0)Je n'aime pas cet article(0)